Comment traiter efficacement une charpente

Une charpente en bois demande nécessairement un traitement. Matériau naturel, le bois doit être protégé afin de ne pas être attaqué par des champignons ou des insectes xylophages comme les termites.
Si une charpente n’est pas traitée, c’est la structure de la maison qui risque de s’en trouver ébranlée. Le traitement d’une charpente a un coût mais il est beaucoup moins élevé que le prix d’une rénovation de charpente.

Les principaux ennemis des charpentes sont les insectes xylophages, qui consomment du bois et endommagent les structures des habitations. Lorsque vous constatez des attaques d’insectes ou de la pourriture sur la charpente, c’est sans doute le moment de traiter le problème en usant des astuces répertoriées ici.

Assainissez la charpente

L’une des tâches essentielles consiste avant tout à assainir votre charpente. Pour cela, enfoncez un tournevis dans le bois, et vérifiez qu’elle ne s’effrite pas trop vite.

Lorsque c’est le cas, vous avez la certitude que le bous est attaqué, et qu’il faut prendre des mesures de traitement drastiques.

Commencez par exemple par ôter les zones vermoulues de la charpente en utilisant une hachette. Dépoussiérez ensuite la charpente à l’aide d’une brosse. Puis, brûlez les déchets collectés pour éliminer tous les parasites.

Traitez le bois en profondeur

Une attaque d’insectes xylophages est rarement superficielle. Il faut donc songer à un traitement en profondeur des bois de la charpente attaquée. Percez donc des trous d’un diamètre de 6 à 12 mm au 2/3 de l’épaisseur du bois. Idéalement, un forage de ce type doit être effectué tous les 30 cm.

Introduisez-y des entonnoirs et versez du produit traitant jusqu’à remplissage complet du trou. Les solutions traitantes sont notamment le xylamon, réputé très efficace, ou le sel de Bore, moins polluant.

Toutefois, un traitement en profondeur de la charpente n’exclut pas que cette dernière subisse par la suite d’autres attaques d’insectes xylophages. Il faut donc impérativement songer à revêtir les surfaces de la charpente, en utilisant éventuellement le produit qui aura servi pour le traitement en profondeur.

Après avoir enduit le bois de produit traitant, laissez-le sécher pendant 48 à 72 heures. Les spécialistes du bricolage recommandent aussi de poser une lasure sur le bois pour garantir une protection optimale.
Mais pour cela, vous devriez attendre que le bois ait effectivement séché. En général, la lasure acrylique microporeuse protège efficacement le bois d’attaques xylophages ultérieures.

 

Toutes les étapes de traitement d’une charpente :

  • 1) Traiter une charpente : assainir la charpente
    Vous devez d’abord nettoyer le bois. Mettez un tournevis dans les trous du cadre, si le bois tombe facilement, il a été attaqué.
    Retirer les parties vermoulues avec une petite hache de charpentier. Frottez la charpente avec une brosse métallique. Enfin, brûler les déchets
    de bois enlevés pour tuer les parasites.

 

  • 2) Injection du traitement dans le bois
    Percer environ tous les 30 cm par trou à un angle pour maintenir les entonnoirs. Les trous doivent être percés 2/3 de l’épaisseur du bois. Son diamètre devrait être de 8 à 12 mm. Dans les entonnoirs verser le produit de traitement jusqu’à ce que le bois refuse de l’absorber. En plus du Xylamon classique, vous pouvez traiter votre structure avec du sel de bore plus écologique.Faire tremper les chevilles qui couvriront les trous dans le produit de traitement.

 

  • 3) traitement de surface
    Ensuite, passez le même produit sur la surface du bois jusqu’à ce que le bois soit relâché. Puis laissez sécher pendant 24 à 48 heures.

 

  • 4) Passer une lasure
    Terminer en appliquant deux couches de peinture acrylique microporeuse une fois que le bois est sec.

Rappel: vous trouverez sur le marché des trousses de traitement structurel incluant des entonnoirs pour télécharger le produit.

Quand traiter sa charpente ?

La charpente d’une maison neuve est généralement traitée avant la pose afin de répondre aux normes EN 335-1, 2 et 3. Cela signifie que le traitement va faire effet pendant 10 ans. Vous êtes donc en principe tranquille pour les dix premières années de vie de votre charpente.

Cependant, le temps passe et votre charpente peut abriter des hôtes indésirables et voraces, creusant des galeries à l’intérieur du bois, sans que vous ne vous aperceviez de quoi que ce soit jusqu’au désastre. Des indices pourtant vont vous alerter :

  • Fuite dans la toiture
  • Déplacement des tuiles
  • Rupture mécanique de la charpente

En cas de doute, il faut donc faire venir une entreprise professionnelle qui détectera la présence et le type de parasite, testera la résistance mécanique de la charpente et évaluera le degré de développement d’un éventuel affection.

Le traitement de la charpente en bois contre les insectes xylophages

La charpente en bois est à traiter en fonction du problème et de son état. Il se peut que la charpente en bois ne soit plus récupérable car elle est trop atteinte. En effet, une charpente fragilisée présente des risques plus graves pour la toiture et tout le bâtiment (risque d’effondrement, problème d’étanchéité ou autres). C’est la raison pour laquelle il ne faut pas prendre son traitement contre les insectes xylophages à la légère. Afin de savoir ce que vous avez à faire, vous devez avant toute chose examiner de plus près la charpente. Après cette première étape, vous devrez pouvoir constater à quel point le bois est atteint afin de voir si son intérieur est encore récupérable. Ce diagnostic est essentiel car il vous permettra de constater si vous pouvez réaliser le traitement par vous-même ou bien faire appel à des professionnels. Pour être sûr du résultat, nous vous conseillons de faire appel à une entreprise professionnelle pour un traitement de charpente en bois. D’abord, le fait que les travaux s’effectuent en hauteur représente un risque important. De plus, le traitement consiste à utiliser des produits qui peuvent présenter des risques pour la santé. Ensuite, la réussite du traitement n’est assurée qu’avec les professionnels. De plus, comme les insectes xylophages se développent assez vite, le risque qu’ils réapparaissent est très élevé si le traitement préventif n’est pas effectué comme il se doit.  La période de 10 ans pendant laquelle la charpente est censée être protégée n’est donc pas valable et vous risquez d’endommager encore plus la structure.

Quand faire appel à un professionnel ?

Très souvent, le bois de la charpente est si attaqué qu’il s’effrite tout seul. De nombreux propriétaires tentent alors de le traiter tout seuls, souvent sans grand résultat.

Lorsque vous faites face à une attaque de larves xylophages très sérieuse, faites plutôt appel à un professionnel. Il vous suggérera des modes de traitement ou de remplacement de la charpente bon marché et plus efficaces.