Catégorie

Construction

Comment se déroule l’installation d’une pompe à chaleur ?

Dans le secteur du chauffage, les pompes à chaleur sont très appréciées en raison de leur efficacité et de leur coût plus avantageux. Toutefois, son installation peut s’avérer un peu plus complexe que celle de la climatisation, et nécessite donc une certaine expertise. Pour vous aider à appréhender toutes les étapes de son installation, découvrez avec nos experts comment se déroule étape par étape l’installation d’une pompe à chaleur.

Comment fonctionne la pompe à chaleur ?

La pompe à chaleur est un système de chauffage écocompatible alimenté par l’électricité. Elle est capable de combler les besoins thermiques d’une habitation en exploitant l’énergie thermique disponible dans la nature. En plus de chauffer les pièces et de produire de l’eau chaude sanitaire, une pompe à chaleur permet également de rafraîchir la maison en été. Vous l’aurez compris, elle offre la possibilité de fournir toute la climatisation de votre maison toute l’année avec un seul système.

Il existe trois types de pompes à chaleur :

  • Pompe à chaleur air-air ou air-eau
  • Pompe à chaleur eau/eau
  • Pompe à chaleur géothermique

Instructions d’installation d’une pompe à chaleur

Position du système de pompe à chaleur

Si le système est installé dans des endroits particulièrement froids et humides, il y a un risque que l’eau de condensation ait tendance à geler rapidement, ne pouvant ainsi pas s’écouler ; les pompes à chaleur modernes sont équipées de dispositifs de dégivrage commandés par un thermostat placé à proximité immédiats de l’évacuation des condensats.

La machine à pompe à chaleur peut également être affectée directement au sol, fixée au mur, appliquée au plafond ou insérée dans un faux plafond. Avant d’installer l’unité intérieure, il est nécessaire d’évaluer un emplacement de la machine qui permette au courant d’air généré de circuler dans toute la pièce à desservir, compatible avec les conditions de confort à garantir aux occupants des mêmes pièces.

La proximité d’une pompe à chaleur avec des sources électromagnétiques peut compromettre le fonctionnement des processeurs, et dans certains cas des capteurs, des pompes à chaleur elles-mêmes. En effet, il faut garder à l’esprit qu’un câble électrique traversé par du courant est une source électromagnétique. Surtout lorsque vous avez des machines particulièrement volumineuses, telles que des refroidisseurs, il est conseillé de les installer de manière à ce que les cartes électroniques utilisées pour contrôler et commander la machine soient éloignées des câbles électriques.

Les étapes d’installation d’une pompe à chaleur

Avant de procéder à l’installation d’une pompe à chaleur, il faudra vous assurer qu’elles peuvent être positionnées à l’endroit souhaité comment mentionné précédemment. Gardez donc en tête que la zone climatique doit être évaluée, car la température peut affecter négativement le fonctionnement réel des machines.

Voici les différentes étapes d’installation d’une pompe à chaleur :

  • Étape 1 : l’étude thermique

L’étude thermique permet de cerner les besoins de chaque habitation. Ainsi, elle va pouvoir aider à choisir le type de pompe à chaleur à choisir, mais aussi sa puissance. Les besoins vont être différents en fonction de l’ancienneté du logement. Grâce à l’étude thermique, il va être possible d’évaluer la quantité d’énergie indispensable pour stabiliser la température intérieure.

  • Étape 2 : le choix de la puissance

Une pompe à chaleur trop faible ne va pas pouvoir combler tous les besoins d’une habitation, tandis qu’une pompe à chaleur trop forte ne sera pas rentable. La pompe à chaleur idéale est donc celle qui est adaptée à la surface à chauffer, au type d’habitation (maison neuve ou ancienne), mais aussi aux différentes installations présentes (isolation).

  • Étape 3 : l’installation par un professionnel

La dernière étape est l’installation. En faisant appel à un professionnel pour installer votre pompe à chaleur, vous êtes certains que les travaux effectués dans votre maison sont aux normes et de qualité. Et si vous souhaitez bénéficier des différentes aides (primes énergie par exemple), il est fortement conseillé de faire appel à un artisan certifié RGE.

Comment bien choisir son établi ?

L’établi fait partie des équipements d’atelier indispensables. Il existe en différents modèles, en différentes dimensions afin de répondre aux exigences des utilisateurs. Il existe même certains types d’établis qui peuvent accueillir des accessoires pour remplir d’autres fonctions. Découvrez dans notre article du jour, les différents types d’établis sur le marché et les points essentiels à connaître pour bien choisir le vôtre.

Les établis : des équipements d’atelier indispensables

Généralement, un établi est un poste de travail spécifique dédié aux professionnels et bricoleurs en tout genre. Il est composé d’une table qui arrive environ à la hauteur des hanches et d’une partie murale où il est possible d’y fixer ses différents outils de travail ou de bricolage. Il va donc servir de support si vous êtes bricoleurs ou travailleurs manuels. Si vous manipulez différents appareils, il va vous permettre de travailler en toute sécurité. Généralement, il peut se poser dans un garage, dans bureau, ou dans un atelier.

À qui s’adressent les établis ?

L’établi est un outil indispensable à toute personne bricoleuse, mais il est surtout indispensable pour 4 types de profils :

  • Le menuisier qui a besoin d’un plan de travail solide
  • Le mécanicien qui a besoin de ses outils et d’un plan de travail à proximité
  • Les artisans
  • Les bricoleurs qui aiment disposer d’un plan de travail pour laisser libre cours à leur passion.

Les différents types d’établis

Il existe un grand panel de choix lorsqu’on parle d’établis :

  • Les établis mobiles qui sont parfaits si vous devez travailler en vous déplaçant d’un coin à un autre dans votre atelier
  • Les établis d’atelier qui sont particulièrement solides afin de vous permettre de travailler le bois, le métal ou autres. Ce modèle dispose souvent de repose-pieds et d’un grand plateau.
  • Les établis en bois qui sont polyvalents et peuvent être utilisés à usage mixte. Disposent de différents rangements (tiroirs, caissons, étagère…)
  • Poste de travail et table de travail qui sont parfois à roulette et à hauteur réglable pour s’adapter à son utilisateur.
  • Les autres produits : servantes, convoyeurs, poste d’emballage, etc.

Comment bien choisir son établi ?

Le choix de votre établi devra se faire en fonction de vos besoins et du type de travaux que vous souhaitez y faire. Ainsi, vous devez prendre en compte différents critères :

  • La nature des travaux que vous souhaitez effectuer
  • L’endroit où vous souhaitez l’installer
  • La charge max supportée : certains modèles peuvent aller de 300 jusqu’à 1500 kg.
  • La robustesse du plateau qui dépend de son épaisseur, du matériau utilisé, mais aussi de son ergonomie.
  • La maniabilité : privilégiez les modèles à hauteur réglable, et aussi à roulette surtout si vous souhaitez le déplacer dans votre atelier ou dans votre garage.
  • Le prix : privilégiez la qualité tout en gardant en tête qu’un établi en bois va coûter moins cher d’un établi en métal.

Focus sur la maison connectée

Avez-vous déjà entendu parler de la maison intelligente ou maison connectée ? Vous êtes curieux d’en savoir plus, ou envisagez même de sauter le pas et de mettre la technologie à votre service ? Pour aider à vous décider, ou vous apporter plus d’infos, dans cet article, focus sur la maison connectée.

Traitement de la charpente : comment agir ?

Le traitement de la charpente est indispensable pour éviter sa rénovation complète. Généralement, celui-ci dure dix ans. Après cela, vous allez constater des fuites au niveau de la toiture, des tuiles déplacés et des ruptures mécaniques. Découvrez vite les actions à effectuer dans tous les cas.

Comment choisir sa pompe à chaleur ?

Le choix d’une pompe à chaleur ne doit jamais se faire au hasard. Une liste de critères préétablis vous permettra de faire le bon choix en termes de puissance, d’efficacité et d’économie. Découvrez comment bien choisir votre pompe à chaleur.

La location de pelle à chenille

Pour effectuer des tâches et des travaux d’entretien, de terrassement ou encore des travaux d’excavation, une pelle à chenille s’avère indispensable. Il en existe dans différents modèles et en cas de besoin, vous pourrez soit en acheter, soit en louer.

Marteau piqueur

Comment choisir un marteau piqueur ?

Le marteau piqueur est un outil bien connu des habitués de chantiers de construction. Il s’agit d’un appareil facilement reconnaissable par son aspect, ses caractéristiques et surtout son bruit. Depuis sa création, le marteau piqueur se décline en plusieurs modèles. Face à ces nombreux exemplaires, il n’est pas toujours évident de faire le bon choix. Pour sélectionner le meilleur accessoire pour vos besoins, il est important de bien comprendre leur fonctionnement, leurs différentes utilisations et leurs caractéristiques.

Construire une maison neuve dans le Var

Saint-Maximin-la-Sainte-Baume, une adorable petite ville dans le Haut Var où il y fait chaud toute l’année, avec un paysage à part entière, si tant est que vous ayez succombé à son charme, et comptiez vous y installer, construire une nouvelle maison et prendre racine. Maison mitoyenne, contemporaine, de plain-pied ou provençale, confiez-nous votre rêve et nous le réalisons chez Maisons Blanches, constructeur de maison individuelle dans le Var.

maison a étage neuve

Combien coûte de faire construire sa maison ?

Vous projetez-vous dans l’immobilier ? Une maison plain pieds ou à étage ? Construire sa maison est un projet à vie qui suscite plusieurs interrogations donc, si vous n’êtes pas encore fixé sur le type de construction et/ou le budget, on vous dit tout ce qu’il y a à savoir dans cet article : comparaison des prix entre maison en rez de chaussé et à étage, le prix des matériaux, et pourquoi choisir un professionnel de l’habitat.

l’histoire du béton

L’histoire du béton : une succession d’innovations

Depuis sa première apparition dans les anciennes cités de la Mésopotamie, le béton n’a eu de cesse de se développer avant de devenir aujourd’hui le matériau de construction le plus utilisé au monde. Quels sont les protagonistes de cette formidable épopée ? Voici les plus grandes avancées qui ont forgées l’histoire du béton

Les premiers bétons

Si l’on considère la définition du béton au sens le plus large (mélange d’un liant et de granulats), sa première utilisation remonterait à la création des cités-états de la Mésopotamie. Le béton comme nous le définissons aujourd’hui, c’est-à-dire le “béton ciment” : association de ciment et de granulats, est apparu quant à lui dès la Rome antique.